AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
[Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Rang :
Messages : 206
Date d'inscription : 19/07/2015




MessageSujet: [Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois Jeu 14 Juil - 0:13



Localisation : Forêt de Durathir / Village
Nombre de joueur(s) : 2
Nombre de postes demandé(s) : 2 à 3 chacun
Lvl minimum : 1

Un homme vient vers vous, il se retient de pleurer mais des traces sur ses joues montrent que des larmes ont déjà coulé. Il engage la conversation : « Vous êtes là ! Merci à Findis d’avoir répondu à mes prières et de vous avoir envoyé ! Laissez-moi tout vous expliquer. »

Il toussote un peu, puis commence :
« Ma fille a disparu depuis deux jours. Elle était partie faire de la cueillette comme elle le fait tous les mardis. Elle n’est toujours pas revenue. Je pense que c’est les hommes de bois qui l’ont enlevée. Je ne sais pas ce qu’ils veulent… mais pitié ramenez la moi. L’amour d’un père envers sa fille n’a pas de prix, et je saurai vous récompenser. »





Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Rang : Apprenti
Messages : 45
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 25

Niveau
Niveau:
13/100  (13/100)
Inventaire:
Expérience:
250/1000  (250/1000)




MessageSujet: Re: [Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois Jeu 14 Juil - 18:33


En route vers la cité de Bellàn, Badb arriva dans un petit village, près de la forêt de Durathir. Un village tranquille et silencieux, parfait pour reprendre des forces. Bien qu'il y ait peu d'habitant, elle connaissait leurs réactions s'ils la voyaient. Elle emmitouffla alors son visage dans son écharpe pour être le plus discrêt possible. Puis, elle marcha tranquillement dans le village cherchant un endroit où se poser. Elle regarda aux alentours, les quelques riverains ne faisait pas attention à elle. Elle allait enfin se détendre un peu.

Elle s'étira les bras en regardant le ciel. Retourner à Bellàn ne l'enchantait pas, mais il le fallait bien refaire son équipement. Elle espérait seulement ne pas voir sa famille là-bàs, ni personne qu'elle connaissait d'ailleurs. C'est toujours pénible  de se sentir observée et jugée.

Plongée dans ses pensées, elle ne fit pas attention devant elle et se heurta  contre un individu  qui  fit déverser sa peinte sur le sol. Celui-ci pesta illico presto.  

- Excusez-moi, je n'avais pas fait atte... s'interrompit-elle en voyant l'individu.  
Ils se regardèrent  et se reconnurent.
- Oh non, Pas  lui ! s'écria t-elle, blazée.
-Oh non, pas elle ! Dit -il d'une même voix.

De toutes les personnes qu'elle espèrait ne pas voir, celui-là était le premier. Cet homme  aux cheveux cendrés qui regardait toujours les autres de hauts. Elle ne pouvait pas le supporter.
Il la dévisagea en lui montrant sa peinte au sol.    

- Tu me dois une bière, la chose.
-  Dommage, j'ai ni bière, ni or à t'offrir. Il va falloir que tu t'en paies une autre tout seul.

Badb tourna les tallons et s'en alla. Quelle était la probalité de tomber sur lui dans le même trou paumé ? Au même moment ? C'était presque impossible.
Et pourtant..

- Et attends une minute, dit-il en aggripant son écharpe, dévoilant peu à peu son visage tacheté.
Babd s'arrêta et reprit son écharpe, jettant un regard froid à Zyrael.  Il savait que prendre son écharpe allait l'énerver. Il adorait le faire d'ailleurs.

- On a une affaire à régler là, continua-t-il en continuant à tirer sur son écharpe.
- Tu n'as pas quelqu'un  à empoisonner ?  Je te rembourserai  quand j'aurai des sous.
- Tu en auras jamais. Qui voudrait donner des sous à un monstre comme toi ? Ricane-t-il.

Les quelques habitants entendirent leur "discussion "et voyait peu à peu l'apparence de Badb. Les messes-basses se firent entendre. Voilà, à cause de lui, c'était raté pour passer inaperçu. Il lui avait gâché sa journée.
Autant lui gâcher la sienne alors.

- Tu es aussi un monstre je te signale, demi-elfe.

Son sourire disparut, elle avait touché un point sensible. Ils se jetèrent un regard noir attendant la prochaine pique de l'autre. Mais leur dispute se fit interrompre  par un homme se dressant devant eux. Il avait pleuré et usait de ses forces pour ne pas recommencer.

« Vous êtes là ! Merci à Findis d’avoir répondu à mes prières et de vous avoir envoyé ! Laissez-moi tout vous expliquer. »

- Hein ? dirent-ils d'une même voix.
Ils se lancèrent un regard puis Badb répondit à l'homme:
- Désolé, monsieur mais je pense que vous faites err..

L'homme l'interrompit en toussotant  et commença ses explications sans demander l'avis du duo.

 - Ma fille a disparu depuis deux jours. Elle était partie faire de la cueillette comme elle le fait tous les mardis. Elle n’est toujours pas revenue. Je pense que c’est les hommes de bois qui l’ont enlevée. Je ne sais pas ce qu’ils veulent… mais pitié ramenez-la moi. L’amour d’un père envers sa fille n’a pas de prix, et je saurai vous récompenser.

- Les hommes des bois  ? Je ne les voyais pas comme kidnappeur. Je vais vous aider.

Badb remit son écharpe sur elle et commença sa route vers la forêt de Durathir. Puis,elle s'arrêta net et se retourna vers Zyrael.

- Et le poison, tu viens ? Avec ce service, tu auras ta bière.




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Rang : Apprenti
Messages : 44
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 25

Niveau
Niveau:
12/100  (12/100)
Inventaire:
Expérience:
250/1000  (250/1000)




MessageSujet: Re: [Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois Jeu 14 Juil - 20:02


C'est près de la forêt de Durathir, dans un petit village que Zireael décida de se reposer, afin de reprendre la route le lendemain. Ce n'était pas la première fois qu'il y mettait les pieds, et presque tout le monde le connaissait, non en bien il faut l'avouer.

Après avoir louer une chambre dans l'auberge, il commanda une peinte de bière et jeta les pièces qu'il devait sur le comptoir, avant de sortir se dégourdir les jambes peinte à la main. Alors qu'il souriait machiavéliquement à un enfant pour lui faire peur, quelqu'un lui rentra dedans et fit tomber la précieuse bière sur le sol.

Il leva les yeux vers la personne maladroite qui allait payer pour son crime et la fixa de son regard le plus noir. Soudain, il écarquilla les yeux, il reconnut la personne.

- Oh non, Pas  lui ! s'écria t-elle, blazée.

- Oh non, pas elle ! Dit -il d'une même voix.

Lui, qui passait une bonne journée, la trouvait désormais pourrie. La Chose était là, dans ce village perdu, et elle lui avait renverser sa bière en plus ! Mais elle n'allait pas s'en tirer comme-ça. Il lui demanda alors qu'elle lui rembourse sa peinte, mais celle-ci affirma ne pas avoir d'argent et encore moins de bière d'ailleurs.

Alors qu'il songeait à la façon dont il allait la massacrer La Chose s'en allait, et il la tira par l'écharpe pour l'empêcher de s'en aller. Il fit en sorte de dévoiler son visage tacheté et ainsi l'énerver. Tout en la traitant de monstre il se mit à rire pour attirer le regard des gens et ainsi mettre mal à l'aise Badb.

Cependant il n'avait pas prévu qu'elle allait avoir encore du répondant et il se fit insulter de Demi Elfe. Il allait lancer une nouvelle pique quand un homme vint interrompre la dispute enfantine dex deux protagonistes.

- Vous êtes là ! Merci à Findis d’avoir répondu à mes prières et de vous avoir envoyé ! Laissez-moi tout vous expliquer.

Perplexes ils montrèrent tout deux leur étonnement en même temps, et alors que la Chose allait dire à l'homme qu'il commettait une erreur celui-ci lui coupa la parole et reprit.

- Ma fille a disparu depuis deux jours. Elle était partie faire de la cueillette comme elle le fait tous les mardis. Elle n’est toujours pas revenue. Je pense que c’est les hommes de bois qui l’ont enlevée. Je ne sais pas ce qu’ils veulent… mais pitié ramenez-la moi. L’amour d’un père envers sa fille n’a pas de prix, et je saurai vous récompenser.

Zireael allait s'en aller, il en avait rien à faire de la fille de ce pauvre type, mais la chose lui promit sa bière si il venait, et il accepta donc de se joindre à elle. Ils partirent donc ensemble vers la forêt et entamèrent une discussion.

- T'es au courant que tu as gâché ma journée la chose ?

- Tu crois pas que tu as gâché la mienne peut-être Le Poison ?

- Whooo j'te signale que si tu faisais attention à ce que tu fais tu aurais pas renversé ma bière et je t'aurais même pas vus !

- Qu'est-ce que tu faisais sur mon chemin aussi hein ?

- Mais t'essayes de rejeter la faute sur moi là en plus, c'est dingue espèce de ...


Zireael se tût. Il se retrouva nez à nez avec un homme, accompagné par deux de ses semblables. Il s'agissait sans nul doutes d'hommes des bois. Les deux aventuriers n'étaient pas les bienvenus dans la forêt, et ils le comprirent rapidement.

- C'est a cause de ta sale voix qu'ils nous ont repérés la chose ! dit Pik' en chuchotant.

- Que venez-vous faire ici ? Vous perturbez notre forêt avec votre dispute ! dit l'un des hommes en visant Zireael avec son arc.

Le rôdeur se tourna vers Babd, et lui fit comprendre qu'il fallait vite trouver une solution ..





Dernière édition par Zireael le Ven 15 Juil - 11:42, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Rang : Apprenti
Messages : 45
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 25

Niveau
Niveau:
13/100  (13/100)
Inventaire:
Expérience:
250/1000  (250/1000)




MessageSujet: Re: [Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois Ven 15 Juil - 0:55


Badb et le poison se mirent en route dans la forêt pour retrouver cette jeune fille. Pas que Badb aimait sa compagnie, loin de là. Mais, elle n'avait pas la force, ni l'équipement pour contrer quelconque ennemis. Peut-être que lui sera utile. Ou au moins dans sa mort, qui sait.  Elle n'aimait pas avoir des dettes envers les autres. Et même si elle ne pouvait pas le supporter, elle lui devait une bière.

Mais sa bonté lui perdra. A peine rentrée dans la forêt, il interrompit le silence pour dire qu'il lui avait gâcher sa journée.  Babd répondit  que c'était lui qui l'avait gâché et la dispute éclata de nouveau.  "Courage, pensa-t-elle,  Plus vite on trouve cette fille, plus vite cette collaboration sera finie".

-Mais t'essayes de rejeter la faute sur moi là en plus, c'est dingue espèce de ...

Il s'interrompit.  Trois hommes se mirent face à eux en les ciblant. Vu leurs apparences et leurs armes, ils étaient les gens des bois, dérangés dans leurs quiètudes. Malgré le danger face à eux, Zyrael eut l'audace de lui chuchoter que c'était de sa faute si on était repèré.  Badb fit un grognement, ce n'était pas le moment de s'énerver.  

Un des hommes visant le Poison prit la parole.

-  Que venez-vous faire ici ? Vous perturbez notre forêt avec votre dispute !

Le rôdeur la regarda. il fallait agir mais comment ? Vu leurs nombres et leurs armes, ils n'avaient clairement pas l'avantage.

Badb s'avança en mettant les bras à l'air et commença la discussion :

-  Nous sommes désolés de notre tohu-bohu, nous ne cherchons pas à vous ennuyer. Nous recherchons quelqu'un.

-  Recherchez quelqu'un ? Personne d'autre à part nous, est dans cette forêt, dit un d'eux  en la ciblant à son tour.


En entendant cette réponse, Badb distingua clairement qu'il ne disait pas la vérité. Son élément de la lumière était peut-être sous-estimée, elle avait de bons côtés. Une autre personne était bien ici. Serait-elle la jeune fille ?

-  Oh, je vois. Personne ne cueillait dans les environs il y a deux jours, on s'est trompé de route.

- Exactement. Déposez vos armes, tout de suite.


Personne ne pouvait lui mentir. Il s'agissait bien de la jeune fille. Plus qu'à savoir où elle se trouve.

Mais, Badb fit sortie de ses songes par une flêche près de son visage.

- On t'a dit de déposer tes armes. Ton ami lui nous obéit.

- Nous ne sommes pas amis. dirent-ils en choeur d'un ton sec.


Le poison jetta sa dague à terre. Elle allait faire de même en prenant sa seule arme, un épieu en bois. Les hommes des bois regardaient ça d'un air moqueur. Zyrael regarda cet objet et s'insurgea. Il prit l'épieu en bois et le dirigeant vers Badb.

- T'es sérieuse ? Tu te dis chasseuse  et tu te trimballes avec  ce joujou ? s'écria-t-il en la mettant sous le nez. En plus d'être un monstre, t'es vraiment  une voyageuse de pacotille. Tu mériterais que je t'embroches avec !

Badb le regarda, et s'énerva :
- Tu crois que c'est le moment de déblattérer ces sottisses ? On s'en fiche de cette arme. Est-ce que tu t'en rends compte de notre situation ou tes poisons te sont montés à la tête ?

Ils se jettèrent tous les deux un regard noir.

-ça suffit vous deux, vous  dérangez plus la fôrêt qu'autre chose. Vous allez réveiller ces créatures.  Dit celui ressemblant au chef.  Allons dans un endroit plus calme.

Zyrael jetta un dernier regard et lança l'épieu de bois à terre. Les deux autres hommes des bois, prirent les deux armes et ordonnèrent d'avancer.
Ils marchèrent un petit moment dans un silence religieux. badb suivit le pas des hommes et discuta avec l'un d'eux.

- Votre compagnon a dit que nous allons dans un endroit calme,  c'est surement une plaine où les animaux ne peuvent pas se loger n'est-ce pas ?  Vous allez nous faire quoi ?

- Non, nous allons seulement aller dans un endroit où nous pouvont être seuls... Pour discuter.


badb réfléchissit à ces mensonges. Ils ne seront pas seuls. Son intuition disait qu'elle y trouverait la fille. Ils allaient bien un endroit où les créatures ne pouvaient pas les attaquer. Et Ils n'allaient clairement pas avoir une conversation..
Elle avait un instinct de chasseur et  déduisit  où la fille se trouvait. C'était son but depuis le début, savoir où elle se cache. Mais le problème était les hommes des bois, comment s'en défaire ?

 Elle scieuta vers le poison. Il était étonnannent calme, comme s'il attendait quelque chose.. Elle s'interrogea, mais se fit bousculer par un des hommes. Il la dévisagea et lui enleva son écharpe, laissant son visage apparent.

- Vous êtes une drôle de créature, vous ? d'un air de dégoût. Vous avez vu ça les gars ? ..

Il se retourna vers eux et vit ces deux camarades se tordre de douleurs en tombant au sol. Leurs peaux changèrent dans une couleur mausade. Badb et le troisième laron ne comprirent pas ce qu'il se passe. La chasseuse n'eut que le temps de voir le sourire du Zyrael..




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Rang : Apprenti
Messages : 44
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 25

Niveau
Niveau:
12/100  (12/100)
Inventaire:
Expérience:
250/1000  (250/1000)




MessageSujet: Re: [Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois Ven 15 Juil - 11:41


Le Rôdeur comptait donc sur La Chose pour trouver une solution ou du moins gagner du temps le temps qu'il trouve un stratagème pour se débarrasser des trois gêneurs. Elle se mit alors à tenter de les raisonner en s'excusant du bruit occasionné en vain. Puis, elle posa une question plutôt précise. Il connaissait ses capacités a déceler le mensonge, il trouva donc ça ingénieux. Selon la réponse du type, elle allait pouvoir savoir si il ment, ou non.

Finalement, le gain de temps ne fut pas phénoménal et Zireael n'avait aucun plan en tête. C'est à ce moment là, qu'un des hommes des bois, demanda aux deux aventuriers de jeter leurs armes sur le sol. Ils allaient sans doute être pris en otage pour le coup, mais c'est exactement ce qu'il leur fallait.  Zireael se saisit de sa dague doucement, et l'enduit de poison grâce à ses capacités et à un simple contact sur l'arme et tout cela à l'insu des autres bien sûr. Si l'un d'eux touchait l'arme, au fil des minutes, ils allaient se retrouver malade comme des chiens.

Il devait trouver un moyen de saisir l'arme de la chose avant qu'elle ne la jette à terre. Quoi de mieux que de se moquer d'elle et de son arme ? En plus ça allait le détendre, il aimait tellement se moquer d'elle ... Il s'en saisit rapidement et commença son petit numéro.

- T'es sérieuse ? Tu te dis chasseuse  et tu te trimbales avec ce joujou ? dit-il en la lui mettant sous le nez. En plus d'être un monstre, t'es vraiment  une voyageuse de pacotille. Tu mériterais que je t'embroches avec !

Elle rétorqua que ce n'était pas le moment pour dire des sottises et après qu'un des hommes des bois ait demandé le silence pour ne pas réveiller des créatures ils se jetèrent un regard noir. Il finit donc par lancer l'épieu sur le sol. L'un des hommes des bois s'en saisit et un autre prit la dague. Bingo, ça en faisait deux de moins, enfin, dans quelques minutes.

S'en suivit une marche silencieuse à travers la forêt. De temps à autre Zireael sifflotait et souriait à ses ravisseurs. Il était calme contrairement à Badb qui eut tout de même la lucidité de poser d'autres questions. La réponse qu'elle reçut ne fut pas difficile a comprendre. Discuter avait-il dit ? Il voulait surtout les éliminer oui ..

Il croisa le regard de la chose qui se demandait comment il pouvait être aussi calme. C'est alors qu'elle se fit bousculer par l'un des homme des bois, qui lui enleva son écharpe découvrant donc son .. hideux visage.

- Vous êtes une drôle de créature, vous ? dit-il visiblement dégoûté. Vous avez vu ça les gars ? ..

C'est à ce moment que le poison fit effet. Les deux autres ravisseurs tombèrent à terre en se tordant de douleur sous le regarde médusé de la chose et de l'autre raclure. Zireael se précipita pour récupérer sa dague et il la planta dans la gorge de l'homme des bois encore conscient au moment de tomber sur le sol.

- Je suis d'accord avec toi, c'est vraiment une drôle de créature .. Ahahaha. dit-il tout en retirant la dague plantée dans la gorge de sa victime du jour.

Il se dirigea ensuite vers les deux autres et les acheva. Il ne pouvait se permettre de les laisser en vie. Alors que Badb ne préférait pas regarder ça, elle allait se saisir de son épieu quand Zirael la mit en garde.

- Si j'étais toi, je ferais pas ça. J'dis ça, j'dis rien.

- Que s'est-il passé ? Tu étais bien trop serein qu'est-ce que tu as fais ?!

- Ohh calme toi la chose ! Tu m'appelles le poison constamment, et .. faut bien que ce poison serve des fois ! J'ai simplement enduit nos armes d'un puissant poison. Voilà pourquoi je me suis moqué de ton arme et que j'ai jeté mon arme sans faire d'histoires. Ce n'était qu'une question de temps après. Ah, et puis tu as de la chance de me devoir une bière, sinon je t'aurais rien dis et je t'aurais laissé récupéré ton arme !

- Tu voudrais p'tet que je te remercie c'est ça ?

- Nooooon. Je sais bien que c'est trop demandé à une Chose comme toi ! Allez, en route, on a une donzelle a retrouvé !

- D'après mes déductions on doit rechercher un endroit calme, en hauteur. Depuis le début on se dirige vers le nord donc continuons dans cette direction.


Zirael et Badb se remirent donc en route en n'oubliant pas de s'insulter de temps à autres en trouvant n'importe quel prétexte pour une dispute. Il y en avait décidément pas un pour rattraper l'autre. Après une petite heure de marche ils se retrouvèrent face à une grotte en hauteur. Ils cherchèrent un moyen d'y accéder et Badb trouva une petite échelle dans un arbre suffisamment haut pour accéder à la grotte une fois après y être grimpé.

- Reste-là, La Chose, tu risquerais de l'effrayer avec ta sale tronche ! Je vais y aller seul à tout de suite.

- Ouais, ouais, c'est ça l'Poison. Je te dirais bien de faire attention, mais je vomirais pendant trois jours ensuite !


La chose avait décidément pas mal de répondant .. Il se mit à sourire, amusé, et il grimpa à la petite échelle. Il longea une branche tout en gardant son équilibre et il sauta sur le terre plein afin d'accéder à la grotte. A l'entrée de la grotte il put constater qu'il y avait des torches pour l'éclairer. La jeune fille y était sans doute et cette grotte devait donc être le repaire des hommes des bois.

Il avança prudemment dans la grotte d'un pas de velours grâce à ses aptitudes physiques. Après s'être enfoncé dans la grotte, il entendit une voix masculine et une voix féminine. Il approchait du but. Il finit par arrivé à l'entrée d'une cavité naturelle. Au loin il distingua deux silhouettes. Il s'approcha et se cacha derrière un pilier de pierre afin de mieux observer ce qu'il se passait.

La jeune femme était attachée a l'aide de chaines, et l'homme lui faisait face puis il se mit à lui parler.

- C'est dommage que mon frère soit tombé amoureux de toi .. Je n'ai même pas le droit de te toucher ..

- Laissez moi tranquille sale pervers !

L'homme se mit à rire, et mit un bâillon sur la bouche de la jeune femme. Zireael ne voulait pas assister à quoi que ce soit de répugnant. Discrètement il se faufila derrière lui et lui trancha la gorge. Le sang se mit à gicler partout et tâcha les vêtements de la jeune fille qui se mit à trembler de peur croyant sa dernière heure arrivée.

- Pardonnez-moi, pour ce désagrément. C'est votre père qui m’envoie donc n'ayez pas peur. Je vais vous détacher.

En fouillant sur un petit bureau en bois, Zireael trouva une clef. Il enleva les chaînes de la captive mais ne lui enleva pas son bâillon. Il la guida jusque la sortie de la grotte et l'aida a monter dans l'arbre. Tout en se tenant derrière elle, il l'aida à longer la longue branche et lui indiqua d'emprunter l'échelle au bout.

Une fois sur la terre ferme La Chose remarqua immédiatement les vêtement ensanglantés de la jeune fille.

- T'aurais put être plus délicat au lieu de tuer quelqu'un devant ses yeux ! Et pourquoi elle a toujours ce bâillon !! dit-elle en lui enlevant.

- C'était pour éviter le blabla et les remerciements inutiles. Tient, d'ailleurs à ce que j'ai put comprendre, l'un des types que j'ai buté toute à l'heure en était amoureux, ce qui explique pourquoi elle était captive et contre son gré je dirais .. dit-il en fixant la jeune fille, qui resta silencieuse, mais hocha la tête pour faire comprendre qu'il avait raison.

Badb soupira, exténué de cette journée avec lui. Ils firent donc le chemin inverse en évitant de se disputer devant la jeune fille, mais ceci n'était que partie remise. Ils finirent par arriver au village tandis que la nuit commençait à tomber.

- Ahh je vais enfin pouvoir boire ma bière, La Chose !

Elle ne répondit pas à cette ultime provocation et lorsque la jeune fille vit son père, elle se mit à courir dans sa direction heureuse comme tout. Zireael s'approcha, cette scène, touchante pour la moitié des mortels ne l'intéressait pas lui et il demanda donc sa récompense.




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


Rang :
Messages : 206
Date d'inscription : 19/07/2015




MessageSujet: Re: [Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois Ven 15 Juil - 13:39



La jeune fille serra fort son père dans ses bras. Ils restèrent ainsi quelques minutes avant que l’un des deux  "sauveurs" les interrompit :

- Bon, c’est beau l’amour hein. Mais j’ai un peu autre chose à faire, ma récompense peut-être ?

Tandis que la femme à l’écharpe jetait un regard noir à son compagnon, le père rentra dans sa petite maison, puis ressortit au bout de quelques secondes. Il tenait une assez grosse bourse dans sa main droite qu’il renversa sur une table pour la diviser par deux.  Il tendit la première moitié à la femme, qui fit un signe de tête compatissant, puis l’autre à l’homme qui prit la bourse sans un remerciement.

« Tenez, je vous remercie d’avoir sauvé ma fille. Sans vous je ne sais pas ce que j’aurai fait !»

Récompenses :
Zireael : 700 xp + 400 po
Badb : 700 xp + 400 po





Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Rang :




MessageSujet: Re: [Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois







Revenir en haut Aller en bas
[Lvl 1 / 2 joueurs] Prisonnière des bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [RP] Du bois pour le Maistre.
» 2 joueurs nouveaux sur montréal cherchent du RPG
» Association de joueurs sur Chambery (73)
» Les personnages joueurs
» Une fabrique de jouets en bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Elda :: Autres :: Salles d'Archives :: Salle 2-